Mentions légales

Camp de Grande-Synthe : double peine pour les contribuables Dunkerquois

Devant l’insistance du maire de Grande-Synthe, par ailleurs président des élus hospitaliers, l’Etat a fini par céder en décidant la construction d’un nouveau camp en dur sur le même modèle que celui de Calais.

1200 migrants sont donc installés à quelques kilomètres, toujours à Grande-Synthe, mais de l’autre côté de l’autoroute afin de soulager les riverains. Les frais de fonctionnement annuels s’élèvent à 3 millions d’euros ! Et c’est le contribuables Dunkerquois qui doit payer la facture !

Nous pensions le maire de Grande-Synthe irresponsable, la vérité est encore plus grave : cet élu de la République se rend coupable d’un chantage prémédité sur le contribuable français en usant des bonnes vieilles ficelles de la gauche caviar : humanitarisme d’apparence, abus de faiblesse de l’Etat, culpabilisation des habitants...

Etre Humaniste, pour M. Carême, c’est être généreux avec l’argent des contribuables Dunkerquois. Celui-ci est devenu le Maire des Migrants. En atteste son récent déplacement à Lampedusa le 7 mai dernier. Aucune information officielle. Juste un tweet où il se réjouit d’accueillir sur le sol Européen un nouveau bateau de migrants.

Comment se réjouir du déplacement d’humains ? Comment être assez cynique pour applaudir quand des personnes ont dû quitter leur foyer, la terre sur laquelle ils sont nés ? Nous savons maintenant que ces départs sont orchestrés par des trafiquants d’êtres humains, avides de s’enrichir sur le dos de ceux qui souffrent. Combien ont péri et périront encore, encouragés à risquer leur vie sur la Méditerranée, devenue un gigantesque cimetière marin.

Quel avenir le maire de Grande-Synthe entrevoit pour ses migrants ? L’errance et l’oisiveté dans le camp. A moins que ne leur soit offert un travail, au mépris alors de tous nos concitoyens, des Dunkerquois dont trop sont au chômage ou en situation précaire. Quels sacrifices nos sans-emplois devront-ils encore faire pour rester compétitifs face à cette nouvelle main d’œuvre bon marché ?

Le Front National Dunkerquois dénonce cette manipulation mentale culpabilisatrice pour nos compatriotes qui veut leur faire avaler un accueil déraisonné dans lequel il y a bien plus gros à perdre qu’à gagner. Nous dénonçons le déplacement des migrants et nous demandons :
- l’arrêt des subventions aux associations qui favorisent l’immigration,
- le démantèlement du camp de Grande-Synthe,
- l’expulsion systématique de toute personne présente illégalement sur le territoire national vers son pays d’origine ou vers des zones humanitaires sécurisées.

Adrien Nave
Conseiller régional

Publié le jeudi 1er décembre 2016

Le pin’s du carnaval de Dunkerque fabriqué en Chine : une aberration

Le PS c’est la Panne Sèche !

Concours de pétanque