Mentions légales

L’INSÉCURITÉ, FLÉAU LILLOIS.

COMMUNIQUE D’ERIC DILLIES.
Conseiller Municipal de Lille.
Lille, le 6 février 2017

Après le quartier Masséna - Solferino, la rue Jules-Guesde et les rues adjacentes de Wazemmes, c’est au tour de la rue de Béthune et de ses environs de rejoindre le club des rues commerçantes Lilloises menacées par la délinquance et la criminalité.

Le viol récent d’une jeune femme près de la rue de Béthune nous rappelle les agressions sexuelles à répétition qui se déroulent dans le quartier Masséna - Solferino et les vols à l’arraché à Wazemmes. Trois quartiers commerçants : trois quartiers menacés par l’absence de patrouilles de police, constatée à chaque fois par les riverains et les commerçants.

Certes, la municipalité promet à chaque fois des patrouilles supplémentaires ou l’installation d’un peu de vidéo-protection, mais elle réagit toujours avec un train de retard et surtout sans avoir les moyens de sa politique. En effet, les effectifs de la police municipale passeront de 106 à 131 pendant le mandat, alors qu’il faudrait au moins 300 policiers correctement formés, équipés et armés, pour faire face à la recrudescence de la délinquance dans notre ville.

Mais Martine Aubry, par dogmatisme idéologique, n’a pas conscience de la violence qui se développe dans notre société à cause de l’ouverture des frontières et du laxisme. Rien à attendre non plus du côté des Républicains puisque Nicolas Sarkozy avait lui réduit les effectifs des forces de l’ordre de près de 13000 postes entre 2007 et 2012, pendant son mandat présidentiel...

Bien sûr, la seule augmentation des policiers municipaux ne suffira pas à endiguer la violence qui frappe Lille. D’autres solutions passent obligatoirement par l’échelon national : Il faut notamment abroger toutes les lois pénales laxistes. Parmi ces lois funestes, les lois Dati et Taubira, soutenues par le leader de la « droite » lilloise Jean-René Lecerf, ont pour but de rendre quasiment impossible l’incarcération des délinquants condamnés à moins de 5 ans de prison ! Il faut également recruter massivement des policiers et des gendarmes, expulser automatiquement les criminels et les délinquants étrangers, expulser les clandestins et refuser toute régularisation d’un étranger en situation illégale.

Toutes ces solutions de bon sens et bien d’autres encore sont repris dans le programme présidentiel de Marine le Pen que j’encourage chacun à aller consulter :
https://www.marine2017.fr/2017/02/04/projet-presidentiel-marine-le-pen/

Eric Dillies, Président de Lille Bleu Marine.

Front National - Sur Twitter : @EricDillies

Publié le mardi 7 février 2017

Tentative d’attentat à Lille lors de la Saint-Valentin

STATIONNEMENT PAYANT : AUX BOIS-BLANCS, À FIVES, LA GAUCHE EST TOUJOURS EN MARCHE CONTRE LE PEUPLE !

INSÉCURITÉ À LILLE : CE N’EST PAS LA VIDÉOSURVEILLANCE QUI EST INEFFICACE, C’EST MARTINE AUBRY !