Mentions légales

Les qualificatifs nous manquent pour dépeindre...

Les qualificatifs nous manquent pour dépeindre cet homme capable de mentir sans vergogne pour se faire élire. Rien ne l’arrête. Il répète inlassablement, depuis des années, les mêmes promesses. Des promesses jamais tenues évidemment. Pire encore : Sarkozy fait souvent l’inverse de ce qu’il promet (immigration, sécurité, frontières, économie…)

Au moment où se préparent les primaires de la droite et du centre, les instituts de sondage nous indiquent que près de 10% des électeurs du Front National sont prêts à y participer. Il est de notre devoir de les mettre en garde face aux éléments de langage de Sarkozy.
Dans « la Gazette patriote », Daniel Philippot met à disposition des adhérents, militants et sympathisants du FN un argumentaire à diffuser largement.

Sarkozy : le retour de l’arnaqueur

Sommes-nous en 2002, 2005, 2007, 2010, 2012 ? Entendons-nous vraiment Nicolas Sarkozy ? Ou bien n’est-ce qu’un replay de ses anciens discours ?
 
On se prend à rêver… Ah si seulement, cet homme avait pu, un jour, être élu président de la république française !!!! Nous n’en serions pas là !!! La France ne serait pas dans cet état !!!
Mais, à peine éteints les lampions des meetings, il faut nous rendre à l’évidence : oui, ce Nicolas Sarkozy a bel et bien été ministre de l’Intérieur puis président de la République… Et l’on se rappelle les nombreuses promesses maintes fois réitérées mais jamais tenues… Nicolas Sarkozy mériterait-il donc les surnoms dont l’affublent les Français : menteur, bonimenteur, bateleur, arnaqueur…etc. ?
 
En cette fin août 2016, Yvan Rioufol manque de s’étrangler dans son blog : « Qui est le vrai Sarkozy ? Celui qui, président, défendait la ‘’diversité’’, le ‘’métissage’’ et la disparition du ‘’Français de souche’’, ou celui qui prône aujourd’hui ‘’l’identité française’’ et ‘’l’assimilation’’, après avoir abandonné en cours de route ‘’l’identité nationale’’ ? Celui qui a contourné le rejet par référendum (2005) de la Constitution européenne, ou celui qui veut désormais ‘’suspendre le regroupement familial’’, imposé par les règles communautaires ? »

Cliquer ici pour lire l’article en entier

Sarkozy : sans foi ni loi

En quelques phrases, Patrick Buisson (ex-conseiller de l’ombre à l’Elysée) dresse le portrait son ex-mentor : « Finalement, Nicolas Sarkozy… c’est le reproche le plus grave que je peux lui faire, indépendamment du fait qu’il n’a pas réussi à incarner la fontion… C’est celui qui aura appliqué à la politique le principe de la pyramide de ponzi : accumuler les surpromesses en période électorale avec la ferme intention de n’en tenir aucune une fois au pouvoir. On était donc là dans l’agitation, faire croire qu’il était l’homme de la sécurité et de la protection. C’était de la mise en scène. »
(20 H de FR2 28/09/2016) 

Ce livre à charge de Patrick Buisson nous dévoile un Sarkozy prêt à tous les accommodements pour accéder à la plus haute marche du pouvoir, un homme sans foi ni loi, un être cynique.
Nul doute que ceux qui liront « La Cause du peuple » se diront : plus jamais ça ! Et quitte à parler du peuple, ils se tourneront vers Marine Le Pen dont le slogan prend d’autant plus de valeur : « au nom du peuple ». L’antithèse absolue !

Cliquer ici pour lire l’article en entier

Daniel Philippot
Conseiller régional

Publié le vendredi 7 octobre 2016

Tentative d’attentat à Lille lors de la Saint-Valentin

Invitation de Véronique Descamps

STATIONNEMENT PAYANT : AUX BOIS-BLANCS, À FIVES, LA GAUCHE EST TOUJOURS EN MARCHE CONTRE LE PEUPLE !