Mentions légales

Lille en chiffres

La population lilloise est nombreuse, pauvre et locataire d’après une étude de l’INSEE relayée récemment par la presse quotidienne régionale.

Avec 233 897 habitants, Lille est la dixième commune de France, derrière Bordeaux et devant Rennes. Rappelons qu’elle est la cinquième aire urbaine de France derrière Toulouse. La ville a connu une augmentation de sa population de 0,6% depuis 2009, ce qui est un chiffre positif démontrant son attractivité malgré une image parfois dégradée de notre région. Marseille et Nice connaissent par exemple une augmentation faible, de l’ordre de 0,2% entre 2009 et 2014.Roubaix avec 95 600 habitants et Tourcoing avec 95 329 habitants complètent le podium de notre département pour des augmentations respectives de 0,1% et de 0,6%. Il serait donc audacieux de mettre cette augmentation lilloise sur le compte de la politique de Martine Aubry puisque l’étude des chiffres démontre que la population baisse ou diminue en des proportions différentes indépendamment des étiquettes politiques des communes.Ce chiffre démontre l’attractivité de la métropole lilloise pour les plus jeunes, qu’ils soient étudiants ou jeunes ménages. En effet, 52,8 % des lillois avaient entre 0 et 29 ans en 2013. A l’inverse 13,2% des lillois ont plus de 60 ans en 2013. Le revers de la médaille c’est une population assez largement précarisée avec une grande majorité de locataires (71,9% d’après la Voix du Nord), où 29,6% des habitants n’ont pas le bac et 18,8% sont en recherche d’emplois. D’après l’INSEE, 1/3 des logements est occupé par une personne seule et en moyenne un ménage compte environ 1,8 personnes. On compte 20,7% de familles monoparentales et 42,7% de couples sans enfant. Ces chiffres en revanche peuvent être imputées directement à la gouvernance socialiste. Si les nombreuses écoles et universités sont de nature à attirer les étudiants, les perspectives professionnelles semblent minces et Lille connaît également un fort exode de sa population. On dénombre 2 642 créations d’entreprises en 2015 alors qu’on en compte 4353 à Bordeaux.Lille est pourtant un carrefour européen, à proximité d’une région dynamique (la Flandre). L’A1 est l’autoroute la plus empruntée d’Europe alors que dans le même temps son aéroport est (seulement) le 11e de France métropolitaine pour environ 1 150 000 habitants dans son aire urbaine, sans compter les populations du bassin minier ou du Valenciennois proches de la métropole lilloise.

Une politique de dynamisation de l’économie locale semble donc une priorité pour la métropole lilloise si elle veut pouvoir garder les jeunes sortis d’étude, diminuer la précarité ou encore favoriser l’accès à la propriété.

Publié le dimanche 29 janvier 2017

Tentative d’attentat à Lille lors de la Saint-Valentin

STATIONNEMENT PAYANT : AUX BOIS-BLANCS, À FIVES, LA GAUCHE EST TOUJOURS EN MARCHE CONTRE LE PEUPLE !

INSÉCURITÉ À LILLE : CE N’EST PAS LA VIDÉOSURVEILLANCE QUI EST INEFFICACE, C’EST MARTINE AUBRY !